Les restes humains : législation, intérêt scientifique et enjeu éthique des ensembles anthropobiologiques.

Publiée dans la collection Sciences Technologies Santé, cette monographie valorise les analyses et les expériences d’anthropologues, d’archéologues mais aussi de juristes, d’éthiciens et nous éclaire sur la réglementation du traitement et sur l’optimisation des ensembles anthropobiologiques.

ARDAGNA (Y.), CHAILLOU (A.) — Les restes humains : Législation, intérêt scientifique et enjeu éthique des ensembles anthropobiologiques. Presses Universitaires de Provence. [Aix-en-Provence], 2022. 437 p. (Sciences technologies Santé. Série Science de la santé).
https://dolia.inrap.fr/flora/ark:/64298/0169321 Lien Zotero

La publication de cet ouvrage dirigé par Yann Ardagna et Anne Chaillou fait suite à la rencontre organisée en 2011 par la Sous-direction de l’archéologie. Celle-ci avait alors pour objectif d’étudier la question de la conservation sélective ainsi que celle de la législation du mobilier sensible que sont les restes humains.

La connaissance parfaite des vestiges anthropobiologiques de Yann Ardagna et la maîtrise de la chaîne opératoire de l’archéologie et de la gestion des données d’ Anne Chaillou, ont conduit à traiter la problématique de la conservation des restes humains en suivant différents axes pluridisciplinaires.

C’est donc accompagnés de nombreux spécialistes organisés en groupe de travail que les deux auteurs ont traité dans sa globalité la question des restes anthropobiologiques, de leur intérêt scientifique aux enjeux matériels, réglementaires et éthiques de leur utilisation et de leur conservation. 

La diversité des ensembles et la technique d’analyse particulière de l’ADN ancien sont les principaux thèmes abordés dans une première partie, le statut juridique des vestiges anthropologiques humains est précisé en second point, la particularité des collections ostéos-archéologiques que ce soit sur la conservation ou sur les pratiques de réinhumations est ensuite analysée. Enfin, le dernier chapitre est consacré à la législation et aux pratiques hors de nos frontières.

Une bibliographie très dense accompagne les thèmes abordés.

Cet ouvrage apportera très probablement une réponse précise à tous les chercheurs qui s’interrogent sur les directives préconisées concernant ces vestiges sensibles.


Les auteurs

Yann Ardagna est ingénieur de recherche en anthropologie à la Faculté de médecine de Marseille au sein de l’UMR 7268-ADES

Références bibliographiques de Yann Ardagna sur HAL

Anne Chaillou Chargée de la coordination des chantiers méthodologiques pour la gestion des données scientifiques de l’archéologie à la Direction générale des patrimoines et de l’architecture du Ministère de la culture.

Références bibliographiques de Anne Chaillou

Pour aller plus loin

La question juridique des restes humains sous l’angle de la dignité de la personne (Les Annales de droit, 8-2014)



Citer ce billet
Christine Boumier (2023, 4 mai). Les restes humains : législation, intérêt scientifique et enjeu éthique des ensembles anthropobiologiques. ArchéO'liens. Consulté le 22 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/bcki

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search